Mon histoire…

Suite à plusieurs années d’expérience professionnelle dans le domaine psychosociale au Chili, j’ai ressenti le besoin de partir. J’avais un grand désir de voyage, j’étais en quête de mes origines, de ma place. Ce voyage était donc pour moi essentiel.

Étant petit-fils de Syrien du côté de ma mère et petit-fils de Basque du côté de mon père je me suis toujours senti un peu étranger dans mon pays. De plus le panorama économique et politique chilien était devenu pour moi difficile à accepter et je me suis donc volontairement exilé.

J’ai vécu à Madrid et à Barcelone puis à Paris. Je suis resté sept ans en Espagne. J’étais sans papier au départ puis j’ai obtenu mon permis de résidence. (Aujourd’hui j’ai la double nationalité franco-chilienne).

J’ai travaillé dans divers corps de métiers qui ne relevaient pas des mes compétences universitaires. Cette trajectoire atypique s’est avérée être un détour indispensable dans ma vie : cette expérience de vie aussi enrichissante que difficile m’a aidé à développer de nouvelles compétences, à me découvrir et à répondre aux questionnements personnels qui m’avaient hanté avant de quitter le Chili. Et c’est en 2009 que j’ai compris que je devais revenir vers ma vocation première : la psychanalyse.

Je me suis installé à Annemasse fin 2009, où j’ai fondé une famille. Depuis lors, j’ai obtenu un diplôme en travail social auprès de la HETS (Haute École de travail social à Genève) et j’exerce le métier de travailleur social à temps partiel dans une unité mobile de psychiatrie au sein du Département de la santé mentale et de psychiatrie des HUG (Hôpitaux Universitaires de Genève) auprès de patients psychotiques. Parallèlement à ces études, j’avais entamé une formation psychanalytique (formation qui s’inscrit dans le droit fil des études en psychologie que j’avais suivies il y a plusieurs années de cela au Chili). Je suis en analyse depuis 2009. Je participe au cycle de séminaires d’introduction à la psychanalyse lacanienne organisé par l’Asreep-NLS, dans le cadre d’une formation continue à l’Université de Genève. Enfin, je viens de commencer une formation au sein de la Section clinique de Lyon, sous l’égide du Département de psychanalyse de l’Université Paris VIII et de l’École de la Cause freudienne.

 

Mon parcours

2018 : Formation au sein de la Section clinique de Lyon, sous l’égide du Département de psychanalyse de l’Université Paris VIII et de l’École de la Cause freudienne

2017 : Obtention du diplôme de Bachelor en travail social – Mention Excellent

2011- 2015 : Bachelor en travail social – HETS (Haute école de travail social), Genève.

Mai 2015 : Participation au XIII Congrès de la NLS. « Moments de crise », Genève.

Septembre 2015 – Juin 2016 : Séminaire d’introduction à la psychanalyse d’orientation lacanienne Asreep-NLS, « Les quatre concepts fondamentaux de la psychanalyse. Qu’en est-il du transfert aujourd’hui ? », Groupe pour la Formation Continue (GFC) , Genève.

Avril 2014 – Avril 2015 : Séminaire d’introduction à la psychanalyse lacanienne, Asreep-NLS, « Que veut dire avoir un corps parlant ? »,Groupe pour la Formation Continue GFC , Genève.

Novembre 2010 : Obtention du DELF B².

Novembre 2009 – Mai 2010 : Cours intensifs de français – préparation à l’examen DELF B² – Ecole Ber, Genève.

1991 – 1995 : Equivalent bac+4 en Psychologie – Université San Sebastián, Concepción, Chili.

Mes Expériences

Mon parcours est constitué d’un vécu toujours tourné vers l’autre

Télécharger mon mémoire

« Le double exil : l’exemple chilien »

Certains Chiliens qui ont subi un exil forcé durant la dictature de Pinochet et qui ont trouvé asile en France et en Suisse, ont décidé de faire un retour au pays. Mais au terme de ce retour, ils ont à nouveau quitté le Chili, cette fois dans le cadre d’un exil volontaire.

Qu’est-ce qui a motivé ce second exil ?

TELECHARGER MON Memoire